Eliminatoires Mondial 2020 : CAF déshérite 23 stades.

Spread the love

La Confédération  Africaine de Football (CAF) a dévoilé lundi la suspension officielle de 23 stades de football du continent pour les prochains matchs des éliminatoires de la Coupe du Monde Qatar 2022 ; qui aura lieu au mois de Juin.

Sur 56 stades ; 23 ont été suspendus pour non-conformité par la Confédération Africaine de Football. De ce fait ; l’instance avait déjà averti le 1er avril dernier au sujet des exigences d’homologation et la supervision des stades. Et elle avait demandé aux associations membres qui participent aux éliminatoires de la coupe du monde de la FIFA ; Qatar 2022 ; d’organiser les matchs dans des stades disposant des pelouses de qualité et aux normes ;  avec des pelouses aux gazons naturels ; ou ; synthétique dernière génération ; de plus des bancs de touche ; l’éclairage ; la numérotation des sièges ; la propreté des vestiaires ; mais encore ; les sanitaires pour les spectateurs ; la sécurité de l’enceinte et ainsi que l’équipement des installations aux médias.

En fait ; cette question avait été abordée le 30 mars dernier lors de la réunion du comité exécutif de la CAF. Dans la foulée ; la Confédération avait adressé un courrier aux secrétaires généraux des associations membres ; et en réclamant un rapport d’inspection complet du stade ; avant le 25 avril 2021.

Ainsi ; toutes les sous-régions du continent sont touchées ; mis à part ; la zone UNAF (Maghreb + Egypte). La suspension concerne ; lAfrique de l’Ouest (Sénégal, Mali, Burkina Faso, Sierra Leone mais aussi Liberia, Gambie, Sao Tomé, Niger) ; l’Afrique centrale (Tchad, Centrafrique) ; l’Afrique de l’Est (Soudan du Sud, Somalie, Erythrée, Burundi, Zanzibar) et enfin l’Afrique australe (Namibie, Eswatini, Malawi). Par ailleurs ; vu l’état actuel des choses ; seuls cinq pays ; seraient en mesure d’accueillir une CAN à 24 équipes : le Cameroun ; l’Egypte ; le Nigeria et l’Afrique du Sud.

Enfin bref ! Le 1erfévrier 2020 ; le président de la FIFA ; Gianni Infantino ; avait profité d’une visite au Maroc pour afficher son ambition en la matière. Aussi ; le 23 avril dernier ; en visite au Maroc ; le nouveau président de la CAF ; Patrice Motsepe ; confiant la charge de cet ambitieux « projet de développement des infrastructures de football sur le continent »  à   Faouzi Lekjaa ; président de la Fédération marocaine de football et membre du Conseil de la FIFA. Ce nouveau projet d’infrastructure évalué à un milliard de dollars. Et il sera donc suivi de près par le nouveau président de la CAF ; écrivait l’instance panafricaine dans un communiqué. De plus ; à l’heure des bilans ; le règne de Patrice Motsepe sera donc jugé en partie sur la question des infrastructures.  

Ursulla.E

© Credit photos : Africa Foot United

Please Post Your Comments & Reviews

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *