Nike a mis fin à son partenariat avec Neymar.

Spread the love

Nike a confirmé une information du Wall Street Journal ; que son contrat avec Neymar a été rompu. C’est parce que la star n’avait pas accepté de coopérer à l’enquête interne ; après qu’une employée de la marque l’a accusée d’agression sexuelle.   

Les faits ne sont pas établis ; mais l’affaire risque d’amoindrir l’image de la star. Le 31 aout dernier ; Nike et Neymar avaient stoppé toute collaboration ; mettant terme à treize ans à un contrat entamé en 2007. Ni la marque ni le joueur du PSG n’avaient alors fourni d’explication à cette rupture surprise. Jeudi ; à la suite de révélations du Wall Street Journal ; Nike en a fourni une ; aussitôt contestée par l’entourage du joueur.

De ce fait ; la porte-parole du brésilien ainsi que son père ont vivement démenti. Ainsi ; jointe par le WSJ ; la porte-parole du joueur a assuré dans un communiqué que « Neymar Jr se défendra vigoureusement contre ces attaques sans fondement au cas où une quelconque allégation serait présentée ; ce qui n’est pas arrivé jusqu’à présent ». Mais aussi ; elle a affirmé que les deux parties s’étaient séparées pour des raisons commerciales.

D’autres coté ; dans un communiqué transmis à l’AFP ; Nike explique avoir « été profondément troublé par les allégations d’agression sexuelle formulées en 2018 par l’une de ses employées à l’encontre de Neymar Jr » ; sans préciser leur nature. S’appuyant sur des témoignages et documents ; le Wall Street Journal ; rapporte que cette employée a dit à des amis ; ainsi qu’à des collègues que Neymar ; avait essayé de la forcer à pratiquer une fellation en 2016 ; alors qu’elle se trouvait dans sa chambre d’hôtel à New York ; où elle travaillait à la coordination ; et à la logistique d’un événement promotionnel.

Ainsi ; « Cela vient de Nike. C’est très étranges ; ils quittent tous Nike et sont accusés de trucs comme ça. C’est arrivé à Cristiano Ronaldo ; au gars du basket qui est mort, Kobe (Bryant) ; ils ont été dénigrés ; comme Neymar est accusé à tort maintenant. Si Nike veut faire du chantage ; coltinons-nous Nike, alors. »

Enfin ; l’équipementier américain a affirmé dans son communiqué avoir été prêt à enquêter en 2018 lorsque son employée a formulé ces allégations ; mais qu’il « a respecté son désir initial de garder cette affaire confidentielle et d’éviter l’ouverture d’une enquête ».

Ursulla.E

© Credit photos : L’Equipe

Please Post Your Comments & Reviews

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *